En France, dans le cadre de l’école primaires en cycle 3 (CE2­ CM1­ CM2) qui concerne des enfants de 8 à 11 ans1:

∙ 12 % des enfants soit environ 800 000 élèves disent être victimes de harcèlement, dont 5% de manière sévère, à très sévère. Parmi ces élèves :

∙ 14 % affirment avoir été victime de déshabillage forcé dans les toilettes

∙ 20 % de baisers forcés

∙ 9,7 % de coups de manière répétée

∙ 12,5 % d’insultes de manière répétée

En France toujours :

10 % des habitant∙e∙s déclarent avoir été victimes enfants d’agression(s) sexuelle(s) intra-familialle(s), soit 6,7 millions de personnes qui se répartissent entre 78% de femmes et 22% d’hommes 2

Selon l’OMS, pour la zone Europe3 :

∙ 13,4 % des filles et 5,7 % des garçons sont victimes de violence sexuelle

∙ 22,9 % des enfants sont victimes de violence physique

∙ 29,1 % des enfants sont victimes de violence psychologique  

Chez les enfants témoins de violence conjugale, le risque d’un autre type de maltraitance4 serait de 30 à 60 %. 

Selon les données annuelles du 119 (Allo Enfance en Danger), les enfants concernés par les appels sont principalement victimes de violences physiques et psychologiques même si les cas de négligences lourdes sont en augmentation5.

1 « À l’école des enfants heureux… enfin presque », enquête réalisée par l’Observatoire international de la violence à l’école pour l’Unicef France, mars 2011

2 Sondage Ipsos 2020 pour l’association Face à l’inceste

3 selon la Haute Autorité de Santé en octobre 2014 dans le rapport « Maltraitance chez l’enfant, repérage et conduite à tenir »

4 Le fait de vivre dans un climat de violence conjugale est une forme de maltraitance

5 Étude annuelle sur les données du 119, https://www.onpe.gouv.fr/chiffres-cles-en-protection-lenfance#Analyse%20appels%20entrant

Ces chiffres  ne représentent, pour la plupart, que la partie relevée des faits de violences envers les enfants, c’est-à-dire celles qui sont connues des services de première ligne. Nous pouvons donc supposer que l’ampleur de ces phénomènes de violences est plus important encore.